Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2007 o

RHINOLOGIE

Evaluation prospective de la méthode de mesure du flux inspiratoire nasal par le PNIF dans la rhinite allergique. Résultats de l’observatoire «Pratic en ORL»


Auteurs : Serrano E, Klossek J. M, Didier A, Dreyfus I, Sévenier F, Dessanges J. F (Toulouse)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2007;128,3:173-177.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : But : déterminer l’intérêt pour le médecin ORL de la mesure de l’obstruction nasale par le PNIF, dispositif de mesure du Flux Inspiratoire Nasal, dans la prise en charge de la rhinite allergique en pratique de ville. Matériel et Méthodes : une enquête d’opinion nationale a été réalisée par voie postale auprès de l’ensemble des 2800 ORL. Ils devaient utiliser le PNIF chez 4 patients consécutifs atteints de rhinite allergique et évaluer, au travers d’un questionnaire, leur intérêt à l’égard de cet outil. Résultats : 228 médecins, soit environ 8 % des ORL, ont retourné le questionnaire. 65,3 % des médecins ont utilisé le PNIF chez l’ensemble des 4 patients, 29,7 % ne l’ont utilisé que chez 1 à 3 patients et 5 % ne l’ont pas utilisé. Le PNIF a surtout été utilisé dans les rhinites modérées à sévères (94 %) par opposition aux rhinites légères (32 %) et dans les rhinites persistantes (94,2 %) par opposition aux rhinites intermittentes (54,8 %). Les motivations principales à l'utilisation systématique du PNIF étaient l’aide à l'objectivation du symptôme de l'obstruction nasale par une valeur et la fourniture de mesures objectives de l'obstruction nasale. A l’inverse, les raisons de non utilisation du PNIF étaient l’absence de nécessité de mesurer l'obstruction nasale, la gêne occasionnée par le PNIF dans la relation avec le patient et l’absence de réceptivité des patients au PNIF. L’apprentissage nécessaire à une utilisation correcte du dispositif a été considéré comme simple par la majorité des médecins. Enfin, près des 2/3 des médecins ont eu une appréciation positive de l’utilité du PNIF chez leurs patients. Conclusion : cette étude montre l’intérêt des praticiens à disposer d’un outil simple et fiable pour le suivi de l’obstruction nasale dans la rhinite allergique.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE