Retour accueil sommaires
2013
   N# 1 | 2 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2002 o

LARYNGOLOGIE

Tuberculose laryngée.


Auteurs : E. Porras Alonso, A. Martín Mateos, J. Perez-Requena, E. Avalos Serrano (Jerez de la Frontera Cadiz)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2002;123,1:47-48.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : La tuberculose laryngée est la plus fréquente des maladies granulomateuses du larynx. Actuellement la localisation et l'évolution de la maladie ont évolué. La TBC laryngée est rarement un foyer isolé et évolue dans l'ombre de la TBC pulmonaire. Quelques publications rapportent des observations ou existe des localisations laryngées isolées jusqu´à 20 % des cas. L´âge moyen est de 41-50 ans alors qu´il était de 30-40 ans. La malnutrition, l´alcoolisme, le tabac et l´inmunodéficience acquise sont des facteurs favorisants. Le début est progressif et insidieux, pouvant faire évoquer une laryngite banale. La dysphonie est présente dans 90 % de cas. L'odynophagie est aussi fréquente (45 % de cas). L'association odynophagie-dysphonie progressive reste un élément de suspicion important. L'aspect des lésions laryngées est rarement spécifique. Dans le passé, la lésion était importante ulcéroinfiltrante. Actuellement, elles correspondent à un oedème diffus ou un aspect pseudo-tumoral localisé dans n'importe quelle zone. On doit suspecter une tuberculose laryngée chez un homme présentant une laryngite chronique non spécifique évolutive.

Prix : 8.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2014 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE