Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2005 o

CERVICO-FACIALE

Adénopathies cervicales tuberculeuses : place de la chirurgie


Auteurs : R. Mani, M. Belcadhi, K. Harrathi, A. Ben Rejeb, M. Benali, M. Abdelkefi, K. Bouzouita, H. Bouzouita (Sousse)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2005;126,2:99-103.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectif : discuter la place de la chirurgie dans la prise en charge des adénopathies cervicales tuberculeuses. Matériel et méthodes : il s’agit d’une étude rétrospective, de 1982 à 2001, à propos de 246 malades traités au service ORL de l’hôpital Farhat Hached de Sousse (Tunisie), pour tuberculose ganglionnaire cervicale. La guérison a été définie par l’absence de signes fonctionnels en fin de traitement et la disparition des adénopathies cervicales. Résultats : l’âge moyen était de 28 ans. Une légère prédominance féminine a été notée. La cytoponction a permis de poser le diagnostic isolant un bacille acido-alcoolo-résistant pour 5 malades (2 %). Un traitement médical de première intention a été alors administré avec un échec dans 3 cas, après un délais de 3 à 4 mois. Tous les autres malades ont été opérés : cellulo-lymphadénectomie (47 %), adénectomie (47 %) ou mise à plat d’un abcès froid (4 %). Un taux de récidive de 6 % a été noté. Une résistance au traitement antituberculeux a été constatée chez 3 % des malades. Discussion : Deux questions sont encore controversées dans la prise en charge des adénopathies cervicales tuberculeuses : 1. Peut-on se passer de la chirurgie pour poser le diagnostic ? 2. Quand doit-on opérer d’emblée une tuberculeuse ganglionnaire ? Le prélèvement histologique a permis dans tous les cas de porter le diagnostic positif et d’écarter une origine néoplasique. Certaines situations nécessitent un traitement chirurgical d’emblée tels qu’un abcès froid, une adénopathie fistulisée, une masse ganglionnaire importante et calcifiée. Conclusion : La chirurgie garde une place prépondérante dans la prise en charge de la tuberculose ganglionnaire.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE