Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer Telecharger
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 1999 o

CARCINOLOGIE CERVICO-FACIALE

Eléments d'épidémiologie et initiation de la cancérogénèse dans les carcinomes des VADS. Conséquence thérapeutique future ?


Auteurs : G. Dolivet, P. Colosetti, J. L. Merlin, Cl. Depardieu, M. Lapeyre, E. Wattel, J. Sarini, J. Ton Van, L. Geoffrois, Ph. Lagarde (Vandoeuvre les Nancy)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol 1999;120,1:5-12.

Article publié en français



Résumé : L'étude de l'épidémiologie et de la cancérogenèse des carcinomes épidermoïdes des VADS montre le caractère peu aléatoire de celles-ci. L'intoxication tabagique joue un rôle majeur notamment du fait du benzopyrène, mutagène du gène de la protéine P53, mais est associée à de nombreux autres facteurs : alcool, métaux, hydrocarbures, virus, alimentation, climat, fragilité génétique qui la potentialisent pour créer les lésions génétiques nécessaires au début de la cancérogenèse. Celle-ci se produit sous forme de "cancérisation en champ" avec altérations multiples de la muqueuse et atteinte généralisée des systèmes de contrôle de la croissance, de la différentiation et de l'apoptose cellulaire qui normalement protègent la cellule contre des phénomènes de cancérogenèse . Le gène de la protéine P53, les récepteurs aux rétinoïdes ainsi que le système des glutathions S transférase détoxifiantes sont très précocément modifiées dans ces maladies, anomalies logiquement corrélées aux données épidémiologiques. Ces connaissances amènent ainsi à imaginer des thérapeutiques spécifiques complémentaires, révertantes des anomalies génétiques induites, par le biais de la réexpression du gène non muté de la protéine P53 et l'usage de rétinoïdes notamment. Ces différentes modalités sont ici exprimées.


|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE