Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer Telecharger
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 1999 o

AUDIOLOGIE

Impédancemétrie multifréquentielle et maladie de Ménière. Analyse des résultats du TEFLAG


Auteurs : M. Camicas Van Gout, M. Négrevergne, D. Portmann, R. Lahrizia, R. Dauman, V. Darrouzet, J. P. Bébéar (St Martin, Bordeaux)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 1999;120,5:317-321.

Article publié en français



Résumé : Nous présentons les résultats préliminaires du test TEFLAG réalisé chez 58 patients porteurs d'une maladie de Ménière. Ce test mis au point en 1993 a déjà permis de faire une classification en 4 stades des surdités professionnelles. Il repose d'une part sur l'étude morphologique des courbes de la susceptance B, et d'autre part sur l'étude de la fréquence de résonance (FR) du ligament annulaire de l'étrier, fournis par un otoadmittancemètre multifréquentiel. L'hydropisie endolymphatique, qui accompagne la maladie de Ménière, cohabite en période intercritique pratiquement toujours (nous le verrons en examinant les résultats des patients étudiés) avec une baisse de la pression périlymphatique de la rampe vestibulaire, dont témoigne la morphologie des courbes de stade IV surtout, et la diminution de la FR du ligament annulaire. Inversement lors de la crise, on note la présence de courbes de stade I surtout, et une nette élévation de la FR du ligament annulaire de l'étrier, objectivant l'hydropisie labyrinthique.


|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE