Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer Telecharger
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 1999 o

OTOLOGIE

Les séquelles auditives suite à des changements dans la circulation cérébrale dans la population Ukrainienne après la catastrophe de Chernobyl


Auteurs : V. V. Rimar (Kiev)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol 1999;120,2:89-92.

Article publié en anglais



Résumé : L'audition et la circulation cérébrale ont été étudiées chez 100 liquidateurs ayant 23 à 50 ans, avec un recul d'entre un an et 6 à huit ans après la catastrophe. En sus, on a comparé l'audition de 80 liquidteurs du même âge qui ont habité les régions propres et les régions contaminés de radionuclides pendant 5 à 8 ans. Le groupe témoin comprenait 20 sujets jeunes et sains sans antécédant de contact avec la radiation. Ont été étudiés, l'audiométrie subjective, les PAE et les GRE. Les épreuves après l'irradiation ont montré des changements plus nets dans la partie centrale que dans la partie réceptive de l'analyseur auditif. Ceux qui ont habité les régions contaminés de radionuclides ont été plus touchés. Les liquidateurs de l'accident ChFs qui habitaient les régions "propres" ont montré une meilleure circulation cérébrale et une meilleure activité bioélectrique. Mais après un recul de 6 à 8 ans, les trouvailles GRE ont nettement détériorées en comparaison de celles d'un an après la catastrophe. Les auteurs insistent qu'il faut une surveillance continue de tous les individus qui ont été irradiés pendant et après la catastrophe de Chernobyl, et que les anomalies doivent être aménagées. Un des gestes préventifs pour l'audition et pour la circulation cérébrale serait de retirer les liquidateurs des régions contaminés et de les expédier vers les régions "propres".


|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE