Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2005 o

OTONEUROLOGIE

Deux cas de vestibulopathie unilatérale après traitement ototoxique systémique


Auteurs : J. Rey-Martínez, J. Rama-López, M. Soledad Boleas, N. Perez, J. Artieda (Pamplona)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2005;126,3:159-163.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : But : nous présentons ici les cas de deux patients qui ont développé une hypovalence vestibulaire unilatérale après traitement systémique par ototoxique, bien qu'ils aient manifesté des symptômes plus typiques d’une atteinte vestibulaire bilatérale. Matériel et méthodes : les patients ont été vu au décours de leurs maladies initiales, et aucun des deux n’avaient eu d’attaques de vertige, de perte d'audition pendant le traitement ou d’acouphène. Résultats : pour ces deux patients, l'oscillopsie et l'ataxie vestibulaire étaient d'intensité variable. L'examen vestibulaire clinique, les épreuves calorique et rotatoire, et les potentiels myogéniques évoqués vestibulaires étaient conformes à une perte unilatérale complète de fonction vestibulaire. L'audiométrie était normale dans un cas tandis que dans l'autre, il y avait une perte d'audition neuro-sensorielle bilatérale modérée qui était présente avant ce traitement et qui n'a pas changé pendant le traitement. Conclusion : l'existence de la perte vestibulaire unilatérale n’était pas évidente après examen clinique soigneux, mais elle a été confirmée par les épreuves vestibulaires. Cependant, ce déficit unilatéral peu fréquent dans ce contexte a très bien répondu à la rééducation vestibulaire. Différents mécanismes sont proposés, bien qu'il n’y ait aucune explication évidente.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE