Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2010 o

GLANDES SALIVAIRES

Le monitorage du nerf facial dans la parotidectomie


Auteurs : Pons Y, Clément P, Crambert A, Conessa C. (Paris)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2010;131,4:253-256.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Introduction : la paralysie faciale (PF) est la complica­tion la plus redoutée lorsqu’on réalise une parotidectomie. Le monitorage opératoire du nerf facial a fait l’objet de peu d’études et son intérêt comme ses indications restent encore à définir. Nous rapportons dans cette étude rétrospective notre expérience du monitorage opératoire du nerf facial et en discutons au vu des données de la littérature. Sujets et métho-de : de janvier 2002 à janvier 2009, 75 procédures de paroti­dec­tomies ont été réalisées chez 72 patients (34 hommes, 38 femmes). Ils avaient été opérés sans monitorage du nerf facial dans 28 cas (groupe 1) et avec monitorage dans 47 cas (groupe 2). Résultats : dans le groupe 1, sur 28 parotidec­to­mies, 9 PF ont été constatées, dont 5 transitoires et 4 défini­ti­ves. Dans le groupe 2, sur 47 parotidectomies, 12 PF ont été notées, dont 9 transitoires et 3 définitives. Le taux de PF post-opératoires à 1 mois et à 6 mois était significativement plus élevé dans le groupe 1 que dans le groupe 2 pour les reprises de parotidectomies uniquement. Conclusions : le monitorage du nerf facial est une technologie moderne, simple et efficace permettant la reconnaissance per opératoire du nerf facial au cours des parotidectomies. Elle n’a pas démontré d’intérêt pour la préservation de la fonction faciale dans l’exérèse des tumeurs bénignes. En revanche, ce système paraît intéressant pour la préservation de la fonction faciale dans les reprises de parotidectomie. Il pourrait également avoir un intérêt en patho­logie tumorale maligne mais celui ci reste à démontrer.


Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE