Retour accueil sommaires
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2014 o

OTONEUROLOGIE

Intérêt du test de vibration osseux vestibulaire en méde­cine du travail


Auteurs : Beatrice F, Karkas A, Bucolo S, Palermo A, Perottino F, Lion A, Dumas G. (Torino, Grenoble)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2014;135,1:19-24.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Introduction : le nystagmus induit par les vibrations (NIV), a été optimisé par les auteurs de ce travail durant cette dernière décennie. Le test vibratoire osseux vestibulaire (TVOV) correspond à un Weber vestibulaire haute fréquence utile au dépistage d’une asymétrie vestibulaire au fauteuil. Le but de cette étude est d’établir, lors de la visite d’embauche de médecine du travail, la tolérance et la fiabilité du TVOV chez des ouvriers normaux et de le comparer au test calorique simplifié de Veits (TCV). Matériel et méthodes : la fonction vesti­bulaire a été évaluée par le TVOV et le TCV chez 87 travailleurs sans troubles vestibulaires signalés. La toléran­ce des deux tests a été évaluée par questionnaire à quatre items (nau­sées, vomissements, sueurs, fatigue). Résultats : le TCV était normal chez tous les patients. Le TVOV a montré un NIV chez un patient victime d’un traumatisme du rocher ancien asymp­tomatique. Le TCV et le TVOV duraient respectivement 15 min et 1 min. Des effets secondaires (sueurs, nausées, vomis­se­ments, fatigue) ont été observés dans 50 % des TCV et chez un seul patient après TVOV. La tolérance du TVOV a été meilleure pour chaque item (p < 0,0001). Conclusions : le TVOV est un test utile, explorant les hautes fréquences vestibu­laires, non influencé par la compensation vestibulaire, peu coûteux, fiable, plus rapide, mieux toléré et moins invasif que le TCV. Il complète le TCV qui n’explore que les basses fréquen­ces du canal latéral et peut être associé au titre d'un examen de premier niveau à d’autres tests vesti­bu­laires lors de la visite de dépistage.


Prix : 12.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2017 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE