Retour accueil sommaires
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2014 o

OTONEUROLOGIE

Fonction du nerf facial après chirurgie du schwannome vestibulaire : à propos de 89 patients


Auteurs : Guelfi F, Litré CF, Bazin A, Rousseaux P, Chays A. (Reims)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2014;135,1:3-9.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : But : évaluer la fonction du nerf facial en post opératoire d’une chirurgie d’exérèse de schwannome vestibulaire (SV) et analysé les facteurs influençant la qualité de sa fonction. Matériel et méthodes : nous avons inclus 89 patients traités par chirurgie pour un SV unilatéral. Ont été analysés les caracté­ris­tiques des patients, de la tumeur, les voies d’abord, l’état fonctionnel du nerf facial, la qualité de l’exérèse tumorale ainsi que les complications post opératoires. Résultats : une exérèse tumorale complète a été pratiquée dans 85 % des cas. La préser­vation anatomique du nerf facial a été obtenue dans 96 % des cas. 88,2 % des patients, tous stades confondus, ont une fonction faciale normale ou subnormale à un an de l’inter­ven­tion, le taux est de 100 % chez les malades porteurs d’un SV stade I ou II. Le taux des complications, jamais sévères, est faible et il n’y a eu aucun décès. Conclusion : les résul­tats fonc­tionnels du nerf facial sont en accord avec ceux rapportés dans les séries récentes de la littérature. La fonction du nerf facial en postopératoire et à un an était meilleure chez les patients présentant des SV de petite taille. La décision dans certaines situations en per opératoire d’une exérèse subtotale de la tumeur suivie d’une radiothérapie adjuvante peut s’avérer être une option satisfaisante. L’adhérence du nerf facial et ses rapports complexes avec la tumeur restent encore mystérieux ; L’imagerie apportera d’importants raffinements dans les années à venir, aidant à obtenir de meilleur taux de préser­va­tion de la fonction faciale.


Prix : 12.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2017 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE