Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2005 o

OTOLOGIE

Influence des périodes de rechute et de rémission sur l'audition d’enfants avec un syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes


Auteurs : Y. A. Bayazit, A. Balat, H. I. Pakir, E. Güler, M. Kanlikama (Ankara - Gaziantep)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2005;126,3:171-173.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Objectif : le syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes (MCNS) est caractérisé par un syndrome néphrotique au début, sans maladie systémique, sans baisse du complément, ou d'autres signes plus importants de la maladie rénale. L’état auditif n'est pas très bien connu dans les MCNS. Notre objectif était de poser cette question et de déterminer si les périodes de rémission et de rechute du syndrome affecteraient l’audition des patients. Méthodes et patients : le niveau auditif de 26 enfants avec un MCNS clinique a été étudié durant des rechutes et des rémisions par audiométrie et tympanométrie. Les seuils tonaux des fréquences 250, 500, 1000, 2000, 4000 et 6000 Hz ont été notés. La perte auditive moyenne a été calculé sur les fréquences 500, 1000, 2000 et 4000 Hz. Résultats : Que ce soit durant les rémissions ou les rechutes, la perte auditive moyenne ne s’est pas modifiée et était de 13 dB. Les seuils tonaux n'étaient pas sensiblement différents quelque soit le côté (oreilles droite et gauche) mais aussi quelque soit l’état (périodes de rechute ou de rémission) (p>0.05). En périodes de rechute et de rémission, la courbe de tympanométrie était de type A dans 86,4 % et 92,3 % respectivement. Un tympanogramme de type B a été trouvé respectivement dans 11,5 % et 3,8 % des oreilles en périodes de rechute et de rémission. Un tympanogramme de type C a été trouvé dans 3,8 % des oreilles en périodes de rechute et de rémission. Les différences entre les résultats de tympanométrie n'étaient pas significatives (p>0.05). Conclusion : le MCNS dans l'enfance n'est pas associé à un changement du niveau d'audition, que ce soit durant les rémissions ou les rechutes de la maladie.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE