Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2008 o

RHINOLOGIE

Le polype antro-choanal de l’enfant. L’expérience du service depuis 1997


Auteurs : Sanjuan M, Nicollas R, Lafont B, Lagier A, Roman S, Triglia JM. (Marseille)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2008;129,4:267-271.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Le polype antro-choanal est une affection naso-sinusienne fréquente chez l’enfant. Objectifs : préciser les modalités diagnostiques, le terrain de survenue, les diagnostics différentiels et discuter les modalités thérapeutiques. Matériel et méthode : cette étude a été réalisée dans le service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale de l’hôpital d’enfants de la Timone à Marseille. Quinze patients, 12 garçons et 3 filles âgés de 8 à 16 ans, ont été pris en charge pour un polype de Killian entre 1997 et 2007. Résutats : tous les patients présentaient une obstruction nasale. Les autres signes de découverte étaient une rhinorrhée, une rhinolalie, une sinusalgie maxillaire ou une masse pharyngée. Deux patients présentaient une récidive après une intervention dans un autre centre. L’atopie ne semblait pas être un facteur de risque de polype antro-choanal. Le bilan d’imagerie a mis en évidence un processus tissulaire développé aux dépends d’un sinus maxillaire et faisant issu de celui-ci par le méat moyen ou par un orifice accessoire. Tous les patients ont été opérés par voie endo-nasale. La méatotomie moyenne a été systématique, associée à une méatotomie inférieure dans 3 cas, à une éthmoïdectomie antérieure dans un cas et à une voie de la fosse canine dans 4 cas. Deux patients ont du être réopéré suite à la survenue d’une récidive. Conclusion : le polype antro-choanal doit toujours être évoqué devant une obstruction nasale de l’enfant. Le bilan radiologique doit permettre d’éliminer les principaux diagnostics différentiels. Le traitement par voie endonasale nous semble être le traitement de choix.

Prix : 10.00 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE