Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2001 o

PHONIATRIE

La prothèse phonatoire de type Groningen ultra basse-résistance : expériences en clinique.


Auteurs : R. P. Wong Chung, A. S. Dagli, J. Geskus, M. D. de Bruin, H. F. Mahieu (Amsterdam)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2001;122,2:129-133.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : La performance de la prothèse phonatoire de type Groningen ultra basse-résistance (UBR) a été évaluée sur 21 patients laryngectomisés. La pression phonatoire intratrachéale, les résultats vocaux (la rapidité de l'élocution, la durée de la phonation maximale, l'intensité vocale maximale, le champ dynamique de l'intensité vocale), la durée de fonctionnement de la prothèse ainsi que l'opinion subjective des patients a été mesurée et comparée aux résultats identiques d'autres prothèses phonatoire par rapport à la littérature et aux résultats d'une groupe de personnes d'un même âge avec la parole laryngée normale. La résistance basse de la prothèse de type Groningen UBR mène objectivement (PITP = 2.7 kPa) et subjectivement à moins d'efforts d'utilisation en phonation. La durée de la phonation maximale en comparaison à la "normale" ne montrait pas de différence significative, mais la rapidité de l'élocution, l'intensité vocale maximale, le champ dynamique de l'intensité vocale fut significativement moins bien. La durée de fonctionnement de la prothèse phonatoire de type Groningen UBR est de 13.6 semaines et est comparable aux autres prothèses phonatoires trachéo-oesophagiennes. On peut donc en conclure que la prothèse phonatoire de type Groningen UBR permet une phonation trachéo-oesophagienne plus facile en comparaison de la prothèse de type Groningen basse-résistance.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE