Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2005 o

OTONEUROLOGIE

Le test vibratoire osseux crânien dans les lésions vestibulaires périphériques partielles - influence de la fréquence du stimulus sur le sens du nystagmus


Auteurs : G. Dumas, Ph. Perrin, N. Morel, D.-Q. N’Guyen, S. Schmerber (Grenoble)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2005;126,4:235-242.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Introduction : le test vibratoire osseux crânien (TVO) montre dans les lésions vestibulaires partielles unilatérales périphériques (LUVPP) des résultats différents et d’interprétation plus délicate que dans les lésions vestibulaires unilatérales totales périphériques (LUVT). But : rechercher dans les LUVPP par l’analyse de la composante horizontale du nystagmus vibratoire osseux (NVO) un intérêt prédictif sur le côté lésé et par l’analyse des composantes horizontales et verticales un intérêt diagnostic topographique lésionnel. Patients et Méthodes : 53 cas de LUVPP à TVO positif ont été inclus et comparés à 10 cas présentant des LUVT et à un groupe contrôle de 10 sujets normaux. Protocole : head shaking test 2 Hz (HST), TVO à 30, 6O et 100 Hz et test calorique (TC). Enregistrement VNG 2D et 3D. Résultats : le NVO et le head shaking nystagmus (HSN) lorsqu’ils sont concomitants ne sont pas cohérents dans 23 % des LUVPP. Un NVO à 30, 60 et 100 Hz est obtenu dans 80, 90 et 90 % des cas, respectivement. La corrélation entre le sens du nystagmus NVO et le côté lésé à 30, 60 et 100 Hz est de 65, 63 et 80 %, respectivement. Lorsque le NVO est présent à 30 et 100 Hz chez un même patient, le sens du nystagmus n’est pas cohérent dans 16 % des cas. La cohérence du sens du NVO, du HSN et de l’aréflexie calorique dans les labyrinthectomies chimiques est corrélée avec l’efficacité du traitement. Une composante verticale prédominante a été retrouvée dans 10 % des TVO (déhiscence du canal antérieur et quelques cas de perte soudaine de la fonction vestibulaire). Les vitesses de phase lente du NVO chez les LUVT sont significativement plus rapides que celles des LUVPP (p = 0.0004). Conclusion : le TVO constitue un test global, rapide d’exploration des hautes fréquences cohérent avec le côté lésé et avec le TC lorsque la lésion est complète. Dans les lésions vestibulaires partielles le sens du NVO n’est pas toujours prédictif du côté lésé et dépend parfois de la fréquence du stimulus selon la réflectivité vestibulaire, la structure concernée et le type de cellules sensorielles impliquées.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE