Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2008 o

OTONEUROLOGIE

Evolution du pronostic du nerf facial dans la chirurgie du neurinome de l’acoustique par voie translabyrinthique


Auteurs : Bouetel V, Lescanne E, François P, Jan M, Morinière S, Robier A. (Tours)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2008;129,1:27-33.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Buts de l’étude : évaluer nos résultats sur la fonction faciale postopératoire, ses facteurs pronostiques pré et peropératoires, et l’adaptation de la technique chirurgicale à des lésions dont la taille au diagnostic diminue. Patients et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective d’après une série de 248 patients opérés d’un neurinome de l’acoustique unilatéral (âge moyen : 55,4 ans, SR = 0,7). Nous avons comparé les résultats sur deux périodes qui correspondent à l’évolution de notre technique chirurgicale. Résultats : la fonction faciale en postopératoire immédiat et à 1 an est significativement meilleure chez les patients opérés après 1998 (satisfaisante dans 75 et 88 % des cas). Malgré une tendance à l’amélioration des résultats depuis 1998, on note un biais de recrutement du fait de la diminution de la taille des lésions. Les patients présentant un bon pronostic sont les patients non cophotiques, sans atteinte du nerf trijumeau, présentant une hypoacousie depuis moins de 3 ans, des PEA interprétables et sans aréflexie vestibulaire. Conclusion : les facteurs de bon pronostic sont le plus souvent corrélés à la taille de la tumeur. Cela implique un diagnostic précoce des neurinomes. La fonction faciale est de meilleur pronostic si la dissection peropératoire est peu traumatisante.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE