Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2013 o

CHIRURGIE PLASTIQUE

Sourire «contraint» versus sourire «spontané». Compa­rai­­son entre 3 techniques de chirurgie réparatrice de la face : Myoplastie du muscle temporal, anastomose hypo­glossofaciale et lambeau libre de muscle Gracilis


Auteurs : Lheureux-Portmann A, Lapalus-Curtoud Q, Robert M, Tankéré F, Disant F, Pasche Ph, Lamas G, Gatignol P. (Paris)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2013;134,5:267-276.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : La paralysie faciale périphérique (PFP) engendre pour les patients de lourdes conséquences sur le plan physique et émotionnel. Des études ont montré que l’incapacité à produire un sourire spontané et approprié serait un facteur essentiel de dépression [1, 2]. Lorsqu’une paralysie faciale périphérique est considérée comme complète et définitive et que le nerf n’est pas réparable, le patient peut bénéficier d’une chirurgie palliative afin de retrouver une meilleure qualité de vie sur le plan esthé­ti­que, fonctionnel et psychologique. L’anastomose hypoglosso-faciale (AHF), la myoplastie d’allongement du muscle temporal (MAT) et le transfert musculaire libre de muscle gracilis (TG) sont actuellement les principales chirur­gies utilisées. L’objet de notre étude rétrospective est d’évaluer quantitativement et quali­tativement chez 17 patients les effets de chacune de ces chirurgies sur la mobilité des lèvres et sur la production du souri­re. Dans cette optique, nous avons proposé un protocole com­portant une évaluation de la motricité bucco-linguo-faciale, de la qualité de vie, et plus particulière­ment sur la qualité et l’ana­lyse du sourire. Les résultats soulignent qu’il n’y a pas de différence significative dans la récupération de la motricité bucco-linguo-faciale en fonction de la chirurgie réhabilitatrice pratiquée. Seul le délai de récupération différe, plus lent chez les patients AHF et TG qui doivent attendre plusieurs mois que la repousse axonale ait eu lieu, elle est au même niveau que celle des patients MAT. Une prise en charge rééducative préco­ce et intensive telle que les patients de notre protocole en ont bénéficié est néanmoins indispensable à une bonne récupé­ra­tion de la motricité faciale et ce quelle que soit la chirurgie.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE