Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2011 o

RHINOLOGIE BASE DU CRANE

Un fibrome cemento-ossifiant géant de l’ethmoïde et de la base du crâne


Auteurs : Kim S, François P, Lescanne E, Velut S, Bakhos D. (Tours)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2011;132,3:177-179.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Introduction : le fibrome ossifiant est une tumeur bénigne et rare. Cette lésion est habituellement localisée à la mandibule ou au maxillaire supérieur. Plus rarement, elle atteint les sinus de la face et la base du crâne. Matériel et méthode : nous rap­por­tons le cas d’un homme âgé de 34 ans qui a présenté une récidive massive d’un fibrome ossifiant localisé au sinus ethmoïdal et à la base du crâne. Cas clinique : dix ans après l’exérèse d’un fibrome ossifiant de l’ethmoïde un homme âgé de 34 ans a présenté des céphalées associées à une diplopie. Une tomodensitométrie et une imagerie par résonance magnétique des sinus de la face et de la base du crâne ont en évidence une récidive mas­­si­ve du fibrome atteignant les cavités nasales, le sinus ethmoï­dal, les sinus sphénoïdaux et la base du crâne. L’exérèse de la tumeur a été effectuée par voie externe en colla­bo­ration avec l’équipe de neurochirurgie. L’exérèse macro­scopique était satisfaisante. L’examen histologique a conclu a un fibrome cemento-ossifiant. Les suites ont été marquées 2 ans après par une infection du volet osseux frontal nécessitant son ablation et une recons­truc­tion un an plus tard par une cranio­plastie avec un volet en hydroxy apatite. Les suites opératoires sont actuellement simples avec 6 mois de recul. Conclusion : le fibrome ossifiant est une tumeur rare et bénigne qui récidive en cas d’exérèse incomplète. Un suivi clinique et radiologique (TDM, IRM) à long terme est nécessaire.


Prix : 8.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE