Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer Telecharger
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2000 o

PHONIATRIE

Définition d'une mesure temporelle de l'attaque vocale.


Auteurs : J. Revis, S. Barberis, A. Giovanni (Marseille)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2000;121,5:291-296.

Article publié en français



Résumé : Le but de ce travail est de définir une mesure temporelle de l'attaque. En effet, s'il a été démontré que l'attaque contient une information perceptive que le jury d'écoute utilise lors de ses évaluations de la dysphonie, il n'existe pas, à l'heure actuelle, de mesure objective de l'attaque. Or, pour pouvoir effectuer une mesure instrumentale sur l'attaque, il est d'abord nécessaire de pouvoir en définir les limites de début et de fin. La méthode des "10 %-90 %" est utilisée en électronique pour calculer le temps de montée (attaque) d'un signal quelconque. Il est possible d'appliquer cette méthode au signal vocal en utilisant la courbe d'intensité. Nous avons effectué ces mesures sur 240 /a/ tenus produits par 60 sujets dysphoniques et 20 sujets sains. Les résultats ont montré que la mesure de la durée de l'attaque était pertinente essentiellement pour les dysphonies légères (G1) et moyennes (G2). Nous concluons que la méthode des "10 %- 90 %" permet de définir les contours de l'attaque et d'en mesurer la durée de façon reproductible et standardisée.


|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE