Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2006 o

CERVICO-FACIALE

Signes cliniques et corrélations radiocliniques dans une série de 117 goitres cervico-thoraciques.


Auteurs : S. Ayache, N. Mardyla, B. Tramier, V. Strunski (Amiens)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2006;127,4:229-237.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectifs : rapporter, comparer les signes cliniques et les signes radiologiques de goitre cervico-thoracique et tenter d’établir une corrélation radioclinique. Patients et méthode : cent dix sept patients porteurs d’un goitre dont le pôle inférieur dépasse le plan des vaisseaux sous-claviers au scanner cervico-thoracique et bénins à l’examen anatomo-pathologique extemporané d’une chirurgie thyroïdienne réalisée dans le service d’ORL du CHU d’Amiens entre février 1997 et janvier 2004 ont été inclus dans cette étude rétrospective. Le bilan clinique initial rapporte les signes fonctionnels respiratoires et digestifs, recherche une masse palpable et étudie la mobilité des cordes vocales. Une corrélation est recherchée entre l’extension du goitre, ses rapports avec la trachée et l’œsophage et l’existence de signes cliniques. Résultats : la dyspnée est au premier plan des signes fonctionnels (39,3 %) chez des sujets jeunes (p < 0,05), due au facteur compression trachéale sans toutefois faire intervenir le côté d’extension du goitre. La dysphagie (16,2 %) n’est pas corrélée à l’extension du goitre dans cette série. Une masse cervicale palpable est présente dans 69,2 % des cas. Conclusion : le scanner cervico-thoracique est l’examen clé du bilan d’un goitre cervico-thoracique permettant d’en apprécier ses caractéristiques, ses rapports et son retentissement trachéal parfois annoncé par des troubles respiratoires, la présence d’une dysphagie devant faire craindre une extension postérieure qui peut passer inaperçue à la palpation cervicale.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE