Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2010 o

CHIRURGIE PLASTIQUE

La résorption des greffons cartilagineux en rhinoplastie : bases fondamentales


Auteurs : De Gabory L, Fricain J-C, Stoll D. (Bordeaux)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2010;131,2:83-88.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : La résorption des greffons autologues cartilagineux du dorsum nasal est un problème qui concerne tous les rhinoplasticiens. Elle est évaluée entre 20 et 30 % du volume initial et survient chez certains patients sans que l’on puisse avoir d’attitude préventive. Le but de cet article était de faire le point, au travers d’une brève revue de la littérature, sur les données actuelles concernant la composition du cartilage septal, son processus de cicatrisation et les progrès de l’ingénierie tissulaire cartilagineuse afin d’adapter nos attitudes chirurgicales. L’ingénierie tissulaire cartilagineuse ne peut pas encore fournir un cartilage septal de remplacement ayant la même composition moléculaire, les mêmes propriétés mécaniques évitant la résorption après implantation. Malgré certaines avancées, les problèmes à résoudre, laissent encore d’actualité les greffons cartilagineux autologues. Cependant pour éviter leur résorption et préserver le volume de nos greffons, il semble nécessaire d’éviter de les écraser pour ne pas compromettre la viabilité et la prolifération des chondrocytes. Découper le cartilage en dés millimétriques semble plus adapté mais reste insuffisant en raison des faibles capacités du cartilage à se réparer. Les envelopper dans un étui conjonctif avant leur mise en place, semble une solution élégante et efficiente à long terme pour assurer leur pérennité et harmoniser les contours et les irrégularités du dorsum.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE