Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2002 o

Chirurgie Maxillo-Faciale

Evolution des manifestations buccales du SIDA.


Auteurs : I. D. Miziara, M. Valentini Jr, F. R. Romano, A. Miniti (Sao Paulo)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2002;123,4:231-234.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Introduction : dès que les nouveaux médicaments antiviraux, c’est-à-dire les antiprotéases, sont utilisés pour traiter les malades affectés par le virus de l’immunodéficience (HIV), les principales manifestations orales associées aux Sida peuvent être mieux contrôlés. Matériel et méthode : nous avons examiné 214 malades infectés par l’HIV-1, qui ont été hospitalisés ou reçus au département d’Otorhinolaryngologie de l’Hospital das Clinicas (Sao Paulo), entre janvier 1996 et novembre 1998. Nous avons fait la révision des différents désordres qui peuvent affecter la cavité buccale des patients infectés par l’HIV, 57 patients (26.6 %). Les malades ont été séparés en deux groupes, afin de comparer les différences entre l’apparition des lésions orales dans celles qui ont reçu deux médicaments antiviraux et d’autres qui ont reçu trois drogues antivirales. Résultats : en utilisant le test “P”, nous avons conclu qu’il y a une corrélaction significative entre l’utilisation du schéma antiviral triple et la diminution de fréquence d’apparition de lésions orales dans les malades contaminés par le virus HIV.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE