Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2002 o

OTOLOGIE

Hydrops endolymphatique unilatéral : à propos de l'oreille controlatérale.


Auteurs : F. Salvinelli, M. Trivelli, F. Greco, M. Casale, A. Miele, F. Lamanna, R. Pallini (Roma)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2002;123,2:71-75.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Introduction : le diagnostic précoce de Maladie de Ménière (MM) dans l'oreille asymptomatique d'un patient connu comme ayant cette maladie de manière unilatérale a des implications profondes pour sa prise en charge, mais les critères pour un diagnostic juste et précoce sont toujours sujet à controverse. Matériels et Méthodes : nous avons évalué 49 patients avec MM, répondants aux critères du "Committee on Hearing and Equilibrium". Chaque patient a été évalué par différents tests : audiométrie tonale, réflexes stapédiens, test de déhydratation au glycérol, potentiels évoqués du tronc cérébral, examen vestibulaire. Une IRM a été faites chez 14 patients. Résultats : une atteinte auditive controlatérale a été trouvé chez 27 patients, mais seulement 7 (14.3 %) répondaient aux critères pour être considéré comme ayant une MM bilatérale. Le délai d'apparition dans l'oreille controlatérale était de 7 ans (5 à 12 ans). Le test au glycérol était positif seulement dans 4 cas avec MM unilatérale et présentant une surdité modérée, et aucun dans les MM bilatérales. L'aqueduc et le sac endolymphatiques membraneux ne sont pas bien détectables à l'IRM sur le côté atteint dans la majorité de cas. Conclusion : l'IRM doit être inclus dans le protocole diagnostic d'une MM et les progrès en imagerie permettront sans doute de détecter les différences de taille des structures de l'oreille interne. Le test au glycérol était utile seulement dans des cas sélectionnés. Une évaluation complète d'une possible atteinte controlatérale doit être faite dans une MM unilatérale. On recommande une approche conservatrice dans le traitement chirurgical des MM unilatérales du fait de l'évolution possible sous une forme bilatérale, qui peut survenir même 10 ans après le début de la maladie.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE