Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2009 o

OTONEUROLOGIE

Résultats à long terme de la réhabilitation des paralysies faciales périphériques par anastomose hypoglosso-faciale termino-terminale


Auteurs : Pons Y, Gauthier J, Dagain A, Conessa C, Clement Ph, Desgeorges M, Poncet JL. (Paris)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2009;130,3:169-174.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectif : évaluer les résultats fonctionnels et esthétiques à long terme des patients ayant bénéficié d’une anastomose hypoglosso-faciale. Patients et méthodes : dans cette étude rétrospective, 11 patients (8 hommes et 3 femmes), atteints d’une paralysie faciale périphérique complète (stade VI de House et Brackmann) consécutive à une chirurgie de l’angle ponto-cérébelleux et/ou du méat auditif interne (6 schwannomes vestibulaires, 1 schwannome facial et 4 méningiomes) réalisée entre 1985 et 2006, ont été évalués (par un questionnaire, un examen clinique et un électromyogramme) entre Juillet et Septembre 2008. Résultats : l’occlusion palpébrale volontaire a été obtenue dans 8 cas sur 11 (grade III de House-Brackmann). L’hémiatrophie linguale était systématique mais modérée, sauf chez les patients n’ayant pas bénéficié d’une rééducation spécifique chez qui elle était importante. Cette hémiatrophie linguale était alors responsable de troubles de l’alimentation et de l’élocution. Conclusion : l’anastomose hypoglosso-faciale est une technique dynamique de choix pour la réhabilitation de la face paralysée. Elle permet d’obtenir une fermeture palpébrale dans près de 80 % des cas. Lorsque l’anastomose est termino-terminale l’hémiatrophie linguale est systématique, ce qui n’est pas le cas lorsque l’anastomose est latéro-terminale. Cette hémiatrophie linguale peut cependant être limitée par la réalisation précoce et assidue d’une rééducation spécialisée. Cette rééducation permet par ailleurs d’améliorer les résultats fonctionnels et esthétiques faciaux des patients ayant bénéficié d’une anastomose hypoglosso-faciale.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE