Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2007 o

RHINOLOGIE

Efficacité et tolérance du furoate de mometasone spray nasal dans le traitement de la sinusite ou de la rhinosinusite aiguë


Auteurs : Klossek J. M (Poitiers)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2007;128,3:187-192.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : La sinusite ou rhinosinusite aiguë, est définie comme une infection aigue d’origine virale ou bactérienne caractérisée par une inflammation de la muqueuse nasale et sinusienne. Bien que les antibiotiques soient habituellement prescrits dans cette situation, la cause est majoritairement virale et la résolution spontanée de l’épisode aigue est la règle habituelle. Cette attitude est de plus en plus discutée en raison de l’émergence des résistances bactériennes. Les recommandations récentes ont d’ailleurs restreints l’usage des antibiotiques dans les formes symptomatiquement légères ou modérées. Les corticoïdes locaux intra-nasaux agissent sur la muqueuse nasale pour réduire les phénomènes inflammatoires et les symptômes qu’ils provoquent et peuvent être par ces actions une option thérapeutique pour soulager les patients dans cette situation. Deux études randomisées ont montré que le furoate de mométasone avait une action supplémentaire sur l’amélioration symptomatique comparativement à un traitement placebo, s’il était associé à un traitement antibiotique. Ces études reflètent toutefois une attitude thérapeutique reconnue en Europe, mais à ce jour encore éloignée des recommandations françaises. Plus récemment, une étude randomisée en double aveugle contre placebo et antibiotique seul a révélé que le furoate de mométasone avait une action supérieure pour le traitement d’une rhinosinusite aiguë d’origine probablement virale. La posologie de 200 µg biquotidienne améliorait statistiquement tous les symptômes par rapport au placebo mais aussi à l’antibiothérapie. Bien que l’antibiotique ne soit pas celui recommandé en France dans cette indication, un tel résultat conduit à s’interroger sur l’intérêt de ce produit soit isolément soit en association avec un antibiotique lors des sinusites aigues. Ces résultats doivent conduire à réfléchir sur son intérêt dans le traitement des formes communautaires non compliquées où la prescription antibiotique est encore trop importante en pratique quotidienne.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE