Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2008 o

CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE ET OROPHARYNGE

Myofibrome solitaire de la mandibule. A propos d’un cas


Auteurs : Ech-Charif S, Benhammou A, Maher M, Séfiani S. (Rabat)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2008;129,5:337-340.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectifs : les myofibromatoses infantiles (MFI) s’intègrent dans le groupe des fibromatoses de type juvénile et correspondent à des lésions mésenchymateuses bénignes. Elles se caractérisent morphologiquement par une prolifération de fibroblastes et de myofibroblastes, de disposition péri-vasculaire. A travers un cas de myofibrome solitaire de la mandibule, les auteurs font le point sur les aspects anatomo-cliniques et évolutifs de ces tumeurs rares et sur les principaux diagnostics différentiels. Matériels et méthode : nous rapportons une observation illustrant un cas de myofibrome solitaire de la mandibule chez un nourrisson de 18 mois. Résultats : le diagnostic histologique est retenu devant l’identification d’une double composante, myofibroblastique fasciculée en périphérie et d’aspect hémangiopéricytaire au centre qui exprime l’actine musculaire lisse et la vimentine. Le traitement a été chirurgical. Discussion : la MFI solitaire est caractérisée par une lésion isolée cutanée, osseuse ou des tissus mous. L’examen morphologique et immunohistochimique permettent le diagnostic de la forme typique. Le diagnostic différentiel se pose avec les autres tumeurs à cellules fusiformes bénignes. Leur pronostic est bon avec une possible régression spontanée.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE