Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2001 o

OTOLOGIE

L'évaluation des symptômes cochléovestibulaires chez le migraineux.


Auteurs : Y. Bayazit, M. Yilmaz, S. Mumbuç, M. Kanlikama (Gaziantep)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2001;122,2:85-88.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Notre but était d'évaluer les symptômes cochléovestibulaires pendant une migraine. Pour cela un formulaire a été donc préparé pour enregistrer les symptômes obtenus de 20 migraineux. Tous les patients ont eu une audiométrie, des épreuves caloriques bithermique et une étude des potentiels évoqués auditifs (PEA) entre les crises de migraine et pour 8 d'entre-eux pendant les crises. L'instabilité (30 %) était le symptôme le plus commun, suivi par le vertige (25 %) et les bourdonnements d'oreilles (20 %). Tous les patients avaient une audition dans les limites de la normale. La manoeuvre d'Hallpike était positive dans 2 cas (10 %). Les tests caloriques ont révélé une hyporéfléxie canalaire dans 3 patients (15 %). Les potentiels évoqués étaient normaux chez 13 patients, anormaux chez 7 patients (35 %). Quatre d'entre eux (20 %) avaient un allongement des latences en valeur absolue (onde I, III et V) mais avec des différences inter-aurales des délais I-III, III-V et I-V normales. Trois patients (15 %) avaient un allongement en valeur absolue des latences des ondes III et V ainsi que de la différence inter-aurale des délais I-III, III-V et I-V. Conclusion : des symptômes cochléo-vestibulaires peuvent se rencontrer chez les migraineux. Les résultats des tests entre et pendant les crises sont semblables. Les symptômes subjectifs cochléo-vestibulaires ne sont pas corrélés avec les tests objectifs exécutés (audiométrie, potentiels évoqués auditifs et tests caloriques).

Prix : 8.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE