Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2000 o

RHINOLOGIE

Acceptabilité d'un traitement local de la rhinite allergique associant un cortidoïde (béclométasone) et un antihistaminique (azélastine).


Auteurs : D. Portmann, M. Le Gal, V. Jessent, J.-L. Verrière (Bordeaux, Lyon)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2000;121,4:273-280.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Une étude prospective multicentrique incluant 219 patients adultes atteints de rhinite allergique saisonnière ou perannuelle a été réalisée afin de mesurer l'acceptabilité de l'association de deux traitements en spray nasal : un antihistaminique, l'azélastine et un corticoïde, la béclométasone. L'administration des deux produits pouvait être soit synchrone (matin et soir à 5 minutes d'intervalle), soit être décalée (matin et soir pour l'azélastine et en cours de matinée et d'après-midi pour la béclométasone). L'acceptabilité du traitement à été mesurée au moyen de neuf questions (échelle en 7 points, score moyen par question). La participation à l'étude, l'adhésion au protocole, l'observance thérapeutique, l'efficacité et la tolérance étaient également évaluées. L'acceptabilité de l'association des deux traitements locaux était bonne (score moyen pour la facilité globale à prendre le traitement pendant les 15 jours de l'essai : 4,7 sur 6). Elle ne différait pas en fonction du schéma d'administration. Les patients trouvaient le traitement pratique, ils n'étaient pas gênés par l'encombrement des flacons ou le risque de confusion entre les flacons. L'administration décalée ne semblait pas créer de contrainte supplémentaire et la prise synchrone, un excès de liquide dans le nez. L'acceptabilité était confirmée par le faible pourcentage (4 %) de patients ayant refusé de participer à l'essai car refusant tout traitement par spray nasal et par les résultats des mesures (1) de l'observance thérapeutique (supérieure à 75 % des administrations prescrites chez 94,9 % des patients), (2) de l'efficacité globale (perçue comme bonne à excellente pour 77,6 % des patients et 85,2 % des médecins), et (3) de tolérance globale (perçue comme bonne à excellente pour 84,8 % des patients et 91,4 % des médecins). Par ailleurs, la plupart des effets secondaires observés consistaient en de légers signes d'intolérance locale, semblables à ceux rencontrés lors de l'administration séparée de chacun des produits.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE