Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 2004 o

PHONOAUDIOLOGIE

Les radins de la voix.


Auteurs : M. Paperman (Paris)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2004;125,5:328-330.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Si la majorité des patients que nous rééduquons apprécient de récupérer une voix projetée et forte, il en est certains qui expriment plus ou moins explicitement, une réticence «à donner» de la voix et préfèrent continuer à utiliser une voix conversationnelle même si elle se trouve inadéquate à leur vie professionnelle. Une écoute attentive de leur réticence permet de comprendre qu’elle provient de la valeur particulière qu’ils attribuent à leur voix qu’ils désirent ainsi économiser, comme s’il elle risquait de s’épuiser à l’usage. Il est bien entendu possible, en faisant appel à leur rationalité et avec de la persuasion de les convaincre de l’efficacité économique de la voix projetée quand elle met à contribution les résonateurs et de la leur faire adopter. Mais la satisfaction légitime que procure au rééducateur le succès thérapeutique ne risque-t-il pas de se faire au détriment d’une organisation psychique du patient qui est aussi un sujet ? Un exemple clinique nous permettra de nous poser la question d’un ravage possible de l’efficacité thérapeutique et ainsi de poser la question de la possibilité ou non qu’à la phoniatrie d’exister sans modèle théorique du fonctionnement psychique.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE