Retour accueil sommaires
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer Telecharger
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2014 o

OTOLOGIE

Évaluation rétrospective de l’efficacité des aérateurs trans-tympaniques courts en cas d’otites moyennes aiguës récidivantes chez le nourrisson


Auteurs : Majer J, Drouillard M, Perrot C, Tabarino F, Quesnel S, Teissier N, Francois M. (Paris)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2014;135,1:33-39.

Article publié en français



Résumé : Introduction : le but de cette étude est d’apprécier les résul­tats des aérateurs trans-tympaniques (ATT) courts sur les otites moyennes aiguës (OMA) récidivantes, et de repérer les facteurs de risque de celles-ci. Matériel et méthodes : nour­rissons ayant eu une pose d’ATT courts pour OMA récidi­vantes, de 2007 à 2011. Les données démographiques, l’anam­nè­se et celles du suivi postopératoire (efficacité, complications) ont été recueillies rétrospectivement. Résultats : quarante-neuf enfants ont été inclus dans l’étude (30 garçons, 19 filles, de 7 mois à 2 ans, âge médian 1,4 an). Deux-tiers étaient gardés en crèche, un tiers était enfant unique, un quart avait une anémie. Les vacci­nations anti-Haemophilus et anti-pneumococcique étaient complè­tes dans 87,5 % des cas. Après pose d’ATT, 20 enfants (40,8 %) n’ont pas refait d’OMA (même résultat avec ou sans adénoïdectomie concomitante). 48,3 % des récidivistes n’ont eu qu’un seul épisode d’OMA. Deux-tiers n’ont reçu aucun anti­biotique par voie générale tant que les ATT étaient en place. La moitié des ATT se sont expulsés spontanément entre 6 et 12 mois. Treize enfants (37,1 %) ont refait des épisodes d’OMA après l’expulsion de l’ATT et 5 (38,5 %) ont été réopérés. Conclusion : cette étude confirme que le mode de garde et la présence d’une fratrie sont des facteurs de risque d’OMA réci­di­vante, mais ne confirme pas le rôle potentiel de l’anémie. La pose d’ATT court diminue efficacement les récidives d’OMA, leur gravité et les prescriptions d’antibiotiques par voie généra­le. Il n’a pas été observé dans cette série de perforation séquellai­re.


|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2017 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE