Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2003 o

OTONEUROLOGIE

Sectionne-t-on le système efférent cochléaire au cours de la neurotomie vestibulaire ?


Auteurs : A. Chays, S. Maison, A. Robaglia-Schlupp, P. Cau, L. Broder, J. Magnan (Reims)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2003;124,1:53-58.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Introduction : l'information auditive est transmise de l'oreille au cerveau par les neurones sensoriels afférents constituant le nerf auditif ; mais le système auditif est sous la dépendance d'un rétrocontrôle central, des informations étant transmises des centres vers l'oreille. Ce rétrocontrôle est appelé "système efférent olivo-cochléaire". Depuis un demi-siècle, de nombreuses expérimentations conduites surtout chez l'animal et très peu chez l'homme ont permis d'étudier les fonctions du système efférent. Il interviendrait dans le rétrocontrôle permettant d'accroître au niveau périphérique la détection de signaux dans le bruit, la modification de l'attention sélective, l'une des voies réflexes protégeant l'oreille interne des traumatismes sonores. La plupart des travaux conduits chez l'homme reposent sur l'étude de patients ayant subi une neurotomie vestibulaire. En effet, les données disponibles dans la littérature indiquent que le faisceau olivo-cochléaire cheminerait au sein ou le long du nerf vestibulaire avant de se projeter au niveau de l'organe de Corti. Ces malades, neurotomisés, représenteraient donc un modèle expérimental de "dé-efférentation" unilatérale. Mais à ce jour, aucune donnée anatomique n'a mis en évidence avec certitude la présence de ces efférences dans le nerf vestibulaire chez l'homme. Matériels et résultats : dans cette étude, nous présentons les résultats de l'étude histologique de 18 prélèvements vestibulaires au sein desquels nous n'avons pas mis en évidence de faisceau efférent cochléaire. Conclusion : ces résultats permettent de discuter l'interprétation d'un certain nombre d'expériences conduites chez le neurotomisé et appellent de nouveaux travaux anatomo-histologiques à la recherche du trajet anatomique des fibres efférentes cochléaires chez l'Homme.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2019 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE