Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2010 o

DIVERS

L’infection à VIH/SIDA exerce t-elle un rôle indépen­dant dans la génèse de rhinosinusite chronique en Afrique Centrale ?


Auteurs : Nzuzi Kawashi P, Longo-Mbenza B, Matanda Nzanza R, Nge Okwe A, Mbungu Fuele S. (Kinshasa)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2010;131,4:247-251.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectifs : déterminer le rôle indépendant de l’infection à VIH/SIDA dans la genèse de la rhinosinusite aigue ou chronique. Méthodes : cette étude cas-témoins a été réalisée chez des patients admis pour rhinosinusite chronique entre Janvier et Avril 2009. Le service d’ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale de l’Hôpital Général de Kinshasa a servi de cadre. Les cas étaient ap­pa­riés aux témoins pour l’âge et le sexe. La régression logisti­que a servi à identifier les facteurs associés à la présence de la rhinosinusite chronique. Résultats : au total, 108 patients dont 81 cas de rhinosinusite chronique, 78 de sexe féminin, 30 hom­mes, 52 infectés par le VIH/SIDA et d’âge moyen de 34 ± 19 ans (extrêmes de 1 an et 74 ans) ont été évalués. En analyse multi­variée par le modèle de régression logistique, seule l’infection par le VIH était identifiée comme déterminant significatif et indépendant de la présence de la rhinosinusite chronique (OR : 19,6 IC 95 % 4,3 -88,9 p < 0,0001). Conclusion : l’impli­ca­tion de l’Oto-Rhino-Laryngologiste est requise dans le dépistage précoce et le suivi de l’infection à VIH/SIDA en général et sur­tout chez des jeunes en particulier.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE