Retour accueil sommaires
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2015 o

OTOLOGIE

Cholestéatome présentant une complication tardive dans la chirurgie de l'implant cochléaire : rapport de cas et revue de la littérature


Auteurs : Bort A, Portmann D, Guindi S. (Bordeaux)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2015;136,2:67-71.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Un homme avec une perte auditive post linguale a été implanté à l'âge de 16 ans avec un implant cochléaire Nucleus (Cochlear®) dans son oreille gauche. Vingt-deux ans plus tard, il a développé un cholestéatome en regard de la 3e portion du nerf facial qui était en contact avec le faisceau d'électrodes. Le cholestéatome a été enlevé et le conduit auditif reconstruit. Il n'y a pas eu d'atteinte du nerf facial en post-opératoire et l'implant cochléaire a été préservé. Bien que le cholestéatome soit une complication rare de la chirurgie des implants cochléai­res, il peut toujours survenir et être une source de dégâts potentiels de l'implant. L'origine de cette complication tardive pourrait être le fraisage excessif associé à la pression causée par la boucle du porte-électrode sur la partie posté­rieu­re du conduit auditif. Les patients implantés doivent avoir un suivi régulier et cela à long terme, particulièrement quand une effraction de la paroi postérieure du conduit auditif ou une déchirure de la membrane tympanique ont été faites pendant la chirurgie, mais aussi chez les patients où le fraisage a conduit à un amincissement excessif du mur postérieur du conduit auditif.

Prix : 12.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2017 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE