Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2011 o

PEDIATRIE MAXILLO-FACIALE

Myofibrome de la mandibule : à propos d’un cas


Auteurs : Nouri H, Aderdour L, Maliki O, Bassi L, Baallal H, Brahimi M, Belaabidia B, Raji A. (Marrakech)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2011;132,2:115-117.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectif : la myofibromatose est une tumeur rare. On y décrit les formes solitaires et les formes multicentriques. Les formes solitaires sont les plus fréquentes, elles siégent essen­tiel­lement au niveau de la tête et du cou. L’atteinte mandibu­laire est rare. L’observation récente d’un patient ayant un myofibrome de la mandibule nous a donné l’occasion d’effec­tuer une analyse et une revue de la littérature de cette patho­logie rarement rencontrée. Matériels et méthodes : nous rappor­tons un cas historique de myofibrome de localisation mandibulaire chez un jeune garçon de 16 ans, Résultats : le diagnostic histologique est retenu devant l’identification d’une prolifération tumorale fusiforme et sur l’expression positive de l’anticorps anti-vimentine, anti-Actine muscle lisse et anti-desmine. Le traitement a été chirurgical. Discussion : la myo­fibro­matose se présente souvent sous la forme d’une masse solide assez bien circonscrite et indolore. L’imagerie est très utile pour évaluer l’extension de la lésion et pour le suivi post-thérapeutique. Le diagnostic est anatomopathologique couplé à des études immunohistochimiques. Le traitement de la forme solitaire est essentiellement chirurgical et son pronostic est excellent, contrairement à la myofibromatose multicentrique.

Prix : 8.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE