Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2010 o

PHONIATRIE

Dysfonction temporomandibulaire et dysphonie (TMD)


Auteurs : Piron A, Roch JB. (Beyne-Heusay)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2010;131,1:31-34.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : La liberté du système manducateur est essentielle pour la réalisation d’un geste vocal précis et économique. Deux types de dysfonction sont à envisager : l’hypertonie musculaire globale du système musculaire manducateur et la dysfonction de l’articulation temporo-mandibulaire (DTM). L’hypertonie est présente dans un grand pourcentage de patients dysphoniques. Elle perturbe la mobilité mandibulaire et génère en plus, par facilitation neuromusculaire, une hypertonie chronique des muscles de la langue, des chaînes hyoïdiennes et du complexe articulaire occipito-cervical. La DTM peut perturber de manière importante la mécanique cinématique mandibulaire. Elle est plus pathogène chez le chanteur qui a souvent besoin d’une grande ouverture buccale, notamment dans l’émission du son aigu. Celui-ci met alors en place une stratégie de compensation ou d’évitement au détriment d’un réglage optimal des cavités de résonance et de l’articulation du son. Dès lors, il est indispensable de comprendre la physiopathologie des DTM et d’inclure un examen de l’appareil manducateur dans le bilan clinique d’;une dysphonie.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE