Retour accueil sommaires
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer Telecharger
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2000 o

OTONEUROLOGIE

Evolution spontanée des schwannomes vestibulaires. Y a-t-il une place pour le traitement conservateur ?


Auteurs : R. M. Walsh, A. P. Bath, M. L. Bance, A. Keller, C. H. Tator, J. A. Rutka (Toronto)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2000;121,1:21-26.

Article publié en anglais



Résumé : Objectif : le but de cette étude était d'examiner l'histoire naturelle et le résultat après traitement conservateur (surveillance seule) d'un groupe de patients avec un schwannome unilatéral vestibulaire. Méthodes : 72 patients avec un diagnostic radiologique de schwannome unilatéral vestibulaire ont été gérés d'une manière conservatrice du fait d'un mauvais état général, de l'âge avancé, du désir du patient, de la petite taille de la tumeur, des symptômes minimes, ou d'une tumeur sur oreille seule entendante. Tous les patients ont eu une imagerie par résonance magnétique régulière pour évaluer la croissance de la tumeur, selon l'Académie Américaine d'Otorhinolaryngologie et de la Chirurgie Tête et Cou (1995). La durée moyenne de suivi était de 37.8 mois (12 à 194 mois). On a stoppé cette attitude conservatrice s'il y avait la preuve d'une croissance continuelle ou rapide de la tumeur (radiologie et/ou augmentation des symptômes). Résultats : le taux moyen de croissance de la tumeur était de 1.16 mm/an (l0.75 à 9.65 mm/an). Approximativement 83 % des tumeurs ont grossi de moins de 2 mm/an). La croissance de la tumeur était significative (croissance totale >1 mm) dans 36.4 %, non-signifiante (0 - 1 mm) dans 50 % et absente (<0 mm) dans 13.6 %. Le taux de croissance des tumeurs de l'angle ponto-cérébelleux (APC) (1.4 mm/an) était significativement plus grand que celui des tumeurs limitées au conduit auditif interne (CAI) (0.2 mm/an) (p = 0.001). Un échec du traitement conservateur pour lequel on a réalisé un traitement actif (chirurgie) a été proposé dans 15.3 %. Le résultat de ces patients a semblé être aussi favorable qu'à ceux qui ont subi le traitement primaire, sans une période d'observation. Le taux de croissance des tumeurs chez les patients qui ont été des échecs du traitement conservateur était significativement plus grand (4.2 mm/an) que celui des patients qui n'étaient pas des échecs (0.5 mm/an) (p < 0.01). Aucun facteur prédictif de la croissance tumorale a été identifié. La détérioration moyenne des sons purs (0.5, 1, 2, 3 kHz) et le score de discrimination vocale sont indépendants de la croissance tumorale radiologique. Conclusions : la majorité des schwannomes vestibulaires ont une croissance lente, bien que, les tumeurs de l'APC semblent grandir plus rapidement que celles du CAI. La détérioration de la fonction auditive arrive même en l'absence de croissance tumorale. Bien que la plupart des Otorhinolaryngologistes et des Neurochirurgiens pensent que le traitement de choix pour la majorité des schwannomes vestibulaires est la microchirurgie, il reste un petit groupe de patients chez qui une approche de traitement conservateur peut être une alternative intéressante.


|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2017 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE