Retour accueil sommaires
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2000 o

LARYNGOLOGIE

Endoscopie des voies aériennes en pédiatrie


Auteurs : N. Bhat, R. De, H. Zeiton (Birmingham)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2000;121,1:31-35.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Objectifs : passer en revue toutes les endoscopies pédiatriques exécutées dans une unité de référence tertiaire au cours d'une période de trois ans. Méthodes : analyse rétrospective des dossiers de toutes les endoscopies pédiatriques exécutées entre mai 1993 et juin 1996. Résultats : 333 endoscopies des voies aériennes ont été exécutées sur 146 enfants. Parmi elles 52 % étaient adressées par des médecins généralistes et 48 % par des centres spécialisés (pédiatriques ou ORL). 70 % étaient des endoscopies diagnostiques, 30 % thérapeutiques ; l'indication la plus commune était un stridor et une détresse respiratoire (82 %). Les radiographies pulmonaires simples, cervicales de profil et les transits barytés étaient inutiles dans les cas habituels. Les découvertes les plus communes étaient la laryngomalacie (44 %) et la sténose sousglottique (22 %) et 17 % de tous les cas avaient de multiples anomalies des voies aériennes. La trachéotomie a été faite sur 18.4 %, laryngotracheoplastie sur 7.5 % et reconstruction laryngo-trachéale sur 2.5 %. Il n'y avait aucune complication majeure. Conclusions : tous les enfants avec des symptômes des voies aériennes doivent avoir une évaluation approfondie à l'endoscope rigide de leurs voies aériennes supérieures et inférieures. La radiologie a ici un rôle limité dans le diagnostic. Ces patients doivent être évalués et pris en charge dans des centres régionaux.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2017 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE