Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer Telecharger
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 1999 o

RHINOLOGIE

Plasmocytome solitaire extra-médullaire de la fosse nasale : à propos d'un cas.


Auteurs : J. Paris, P. Dessi, G. Moulin, M. A. Chrestian, F. Braccini, M. Zanaret (Marseille)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 1999;120,5:343-345.

Article publié en français



Résumé : Objectif : établir une démarche diagnostique et thérapeutique devant un plasmocytome solitaire extra-médullaire. Méthode : il n'existe pas de consensus concernant la prise en charge des plasmocytomes solitaires extra-médullaires. L'analyse de la littérature et notre expérience à propos d'un cas localisé à la fosse nasale sont présentées. Résultats : le plasmocytome solitaire extra-médullaire est une tumeur rare, affectant avec prédilection les voies aériennes supérieures. L'atteinte la plus fréquente est localisée à la fosse nasale. Le diagnostic de certitude est histologique et immunohistochimique. Pour les atteintes localisées, le traitement est avant tout basé sur la radiothérapie, quelquefois associé à la chirurgie. Les atteintes disséminées sont traitées par polychimiothérapie. Conclusion : le diagnostic histologique de plasmocytome solitaire extra-médullaire nécessite la pratique d'un bilan d'extension précis pour être confirmé, afin d'éliminer une pathologie systémique (myélome multiple).


|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE