Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2013 o

PHONIATRIE

L'intensité sonore après cordectomie de type II-III


Auteurs : Wallet L. (Paris)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2013;134,1:43-47.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectifs : le but de cette recherche concerne l'intensité des voyelles orales du français chez 10 patients francophones ayant subi une cordectomie de type II ou III, comparés à une cohorte de 10 témoins francophones. Ce type de chirurgie enlève la muqueuse, le ligament et une partie variable du mus­cle vocal du pli vocal touché, ce qui engendre un accole­ment des plis vocaux moins efficace et une asymétrie vibratoire. En conséquence, des fuites glottiques, associées à un maintien difficile de la pression sous-glottique (PSG), peuvent apparaî­tre. Or, l'intensité est principalement liée à la force d'adduction des plis vocaux et à la gestion de la PSG. Dans ces conditions, nous pouvons nous interroger sur la qualité du contrôle de ce paramètre par nos patients. Méthodes : l'inten­sité (en dB) a été relevée et mesurée de manière uniforme sur trois voyelles [a, i, u] produites à l'isolé (soit n = 60), puis sur ces mêmes voyelles en contexte consonantique occlusif dans des logatomes de type CV1.CV2.CVC3 (soit n = 360). Résultats : nous montrons particu­lièrement que la chirurgie n'altère pas le paramètre de l'intensité. Les différences entre patients et témoins pour les productions isolées résultent de stratégies compensatoires. Nous mettons également en évidence une hausse de l'intensité en contexte voisé pour nos deux groupes. Conclusions : les patients traités par cordectomie II-III conservent une puissance sonore performante. Les caractéristiques intrinsèques de l'inten­sité des voyelles sont maintenues après cette chirurgie.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE