Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2009 o

RHINOLOGIE

Résection endoscopique dadénocarcinomes rhinosinusiens


Auteurs : Vergez S, Nadeau SH, Percodani J, Pessey JJ, Serrano E. (Toulouse)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2009;130,4:255-259.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Objectif : évaluer la morbidité et le devenir clinique de patients opérés par voie endoscopique dadénocarcinomes rhinosinusiens. Méthode : une série prospective de 17 patients opérés par voie endoscopique dun adénocarcinome rhinosinusien entre 1999 et 2008 est exposée. Résultats : la chirurgie constituait le premier temps de traitement pour tous les patients. Cinq patients ont bénéficié dune reconstruction de létage antérieur de la base du crâne. Une méningo-encéphalite post-opératoire ainsi quune épistaxis sans gravité sont les deux seules complications notables. Le suivi moyen était de 3 ans [6-107 mois]. Deux récidives locales sont survenues à 6 mois de la résection insuffisante dune tumeur pT4, et à 25 mois de lexérèse avec marges dun pT2. Un autre patient a présenté une métastase cérébrale unique à 42 mois de la prise en charge initiale dune tumeur pT4 étendue au lobe frontal. Deux décès non-liés à lévolution de la maladie ont été constatés. Treize patients étaient en rémission clinique complète à la date des dernières nouvelles (76.5%). Conclusion : la voie dabord endoscopique est efficace et sure dans des cas sélectionnés dadénocarcinomes rhinosinusiens. Cette approche est moins invasive que la chirurgie transfaciale ou sousfaciale mais impose un bilan pré-opératoire iconographique optimal et une équipe chirurgicale entrainée. Ces résultats encourageants doivent être confirmés par de larges cohortes avec un long suivi.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE