Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 2 - 2014 o

DEGLUTITION

Validité de l'auscultation cervicale dans le dépistage de l'aspiration


Auteurs : Al Hawat A, Woisard V, Perez-Begout L, Sarrabère E, Grand S, Puech M. (Toulouse)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2014;135,2:51-56.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Introduction: l'auscultation cervicale peut améliorer la prédiction des fausses routes lors des tests de déglutition, notam­ment les fausses routes silencieuses. Le but de cette étude est de comparer la valeur prédictive des tests de déglutition réalisés sans instrumentation, avec et sans auscultation cervi­cale, par des étudiants en orthophonie entrainés à l'aus­cul­ta­tion cervicale. Matériel et méthode : 64 patients not été inclus. Ils ont tous passé une test de déglutiton seul, un test de déglu­ti­tion associé à one auscultation cervicale et one vidéo­radio­scopie de la déglutition utilisé come examen de référence. Deux étudiantes en orthophonie en fin de cursus, réalisaient l'auscul­ta­tion cervicale et notées les résultats. Résultats : 128 tests ont été effectués, 96 % étaient posit ifs pour les fusses routes. En comparant les résultats des deux tests cliques, la détéction des singes cliniques nest pas améliorée par l'adjonction de l'auscultation cervicale. En utilisant un seuil de la "Penetration Aspiration scale" > à 5, l'aire sous la courbe des courbes de ROC mesurée pour le test de déglutition seul était significa­ti­ve­ment plus élevée que celle mesurée par le test combiné (p = 0.03) (0.66 pour le test alone (95 % CI entre 0.49 and 0.83), et 0.50 pour le test combiné (95 % CI entre 0.31 et 0.69)). Conclusion : cette étude nest pas en faveur de l'effica­ci­té de l'auscultation cervicale associée à un simple test de déglutition. L'auscultation cervicale semble géner l'évalua­tion de la perception de la voix mouillée et le movement d'ascen­sion laryngée. Ces résultats sont compatibles aver ceux de la litté­ra­ture maps doivent être confirmés par une étude impli­quant des orthophonistes expérimentés.

Prix : 12.00 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE